Chevaux au travail

Nous nous attachons à travailler les chevaux de l’élevage dans la tradition de ce qui est pratiqué dans les ranchs du Dakota, en particulier en s’inspirant des techniques et de l’esprit avec lequel les frères Kuntz travaillent leurs chevaux dans leur ranch. Notre pratique de l’équitation Western, ainsi que notre formation Parelli, nous ont fait adopter d’emblée cette façon d’appréhender le cheval. Le Nokota, de par sa personnalité particulière, nécessite de construire avec lui une relation solide avant d’aborder la partie technique du travail.

Loukalem, comme toutes les anglo-arabes, a un côté fantasque et joueur très apprécié par les poulains. On voit au début de cette vidéo Little Wolf, âgée d’un an, jouer avec Loukalem. Ensuite Loukalem sert de cheval école pour apprendre à Lakota Bird, alors âgée de deux ans, à être menée depuis un autre cheval. Cela permet de faire découvrir l’extérieur en sécurité aux jeunes chevaux, tout en les habituant à suivre un groupe de cavalier.

La désensibilisation (“sacking out”) est une étape fondamentale de la formation du cheval de selle, il apprend à calquer son attitude sur celle de son cavalier, et à moins réagir aux bruits et mouvements parasites. Le travail commence avec un cheval à l’arrêt puis en mouvement, afin d’éviter qu’il ne se fige. Il doit rester détendu, et accepter l’agitation désordonnée du sac en plastique. On obtient par ce travail un cheval sûr en extérieur, sur le dos duquel on peut déplier une carte ou mettre un imperméable sans se mettre en danger. C’est ici la belle Thunder Bull qui a été filmée.

La première fois que l’on monte sur un cheval est toujours un moment particulier. Dans cette vidéo Flashy Wolf reçoit pour la première fois le poids d’un cavalier sur le dos. Pour une première monte, je ne passe pas encore la jambe par dessus la croupe, et je maintiens la tête du cheval légèrement tournée vers moi.

Transporter des chevaux en sécurité est indispensable. Pour habituer les poulains au van, nous le laissons quelques jours ouvert au milieu de la carrière, afin qu’ils puissent l’explorer et s’y habituer. Une fois qu’ils sont parfaitement à l’aise, il est aisé pour eux de monter et les premiers voyages se font sereinement.